Pour la France métropolitaine, échange gratuit et livraison offerte à partir de 100€

Portrait : Sarah

Sarah, fondatrice de Sélène Provence

 

Est ce que tu peux te présenter et nous parler de ton parcours ?

Je suis Sarah, 27 ans, installée à Aix-en-Provence depuis 1 an après avoir vécu 5 ans à Berlin et bientôt maman pour la première fois .

J’ai étudié en école de commerce à Lille le marketing, et j’ai eu l’occasion pendant mes études de vivre au Kazakhstan, en Pologne puis de m’installer en Allemagne dès mon diplôme en poche. J’ai travaillé dans une start-up berlinoise dans le fait main comme directrice marketing internationale.

J’ai co-fondé Sélène Provence une fois rentrée en France, fin 2020. En parallèle, je coache des entrepreneur/es en devenir et je suis co-présidente d’une association Alumni de promotion des femmes dans mon école de commerce.

 

Comment t’es venue l’idée de créer Sélène ? Et de devenir entrepreneure ?

Nous avions du mal à nous y retrouver parmi toutes les marques éco-responsables, les labels… sans oublier le greenwashing qui rend les recherches difficiles. On s’est alors dit que tout regrouper au même endroit, sur un même site, serait super pratique ! Et puis rapidement, on s’est dit que l’on voulait également soutenir d’autres femmes qui – comme nous – avaient envie d’entreprendre. Le concept de Sélène Provence – qui mêle mode, éco-responsabilité, entrepreneuriat féminin et confiance en soi – a alors vu le jour !

Valoriser l’entrepreneuriat féminin a toujours été très important pour moi, alors j’ai souhaité être entrepreneure moi-même pour pouvoir comprendre et accompagner les autres.

 

 

Est ce que tu peux nous présenter Sélène Provence ?

Sélène Provence est une boutique en ligne de mode éco-responsable, lancée en novembre 2020. Aujourd’hui, nous travaillons avec plus de 50 créatrices françaises qui produisent de manière éthique en France ou en Europe (vêtements, bijoux, accessoires…). Nous avons plus de 700 produits de mode éthique sur le site aujourd’hui et deux objectifs clairs : promouvoir l’entrepreneuriat féminin et soutenir une mode plus durable et engagée !

 

Pourquoi avoir choisi de travailler seulement avec des entrepreneures femmes? et des marques engagées/éco-responsables ?

Aujourd’hui en France, les entreprises fondées par des femmes ne représentent que 19,4% de l’ensemble, contre 63% pour les hommes. Il y a encore un énorme travail à faire sur la parité. Et il y a plein de raisons à cela : pression de la société, manque de confiance, injonctions à s’occuper des enfants, la peur, … Je pense qu’on manque de role models sur lesquelles nous pouvons nous appuyer. Pourtant, il y a des centaines de créatrices en France qui effectuent un travail remarquable, mais trop peu mises en avant. C’était donc tout à fait logique pour moi de créer une plateforme pour valoriser leur travail, et peut-être de susciter des vocations chez d’autres femmes.

Au vu du contexte général de surconsommation, des enjeux environnementaux cruciaux, nous voulions promouvoir des femmes qui s’engagent dans ce combat pour la mode éthique et éco-responsable. Et aider les consommateurs à y voir plus clair dans les labels en leur garantissant des produits vraiment éthiques grâce à notre charte.

 

Vous avez organisé des évènements/actions pour soutenir l’entrepreneuriat féminin avec Sélène. Est ce que tu peux nous en parler ?

Dès le début de l’aventure Sélène Provence, nous voulions permettre à des femmes de se retrouver autour d'ateliers liés au fait main, à la confiance en soi et l'entrepreneuriat. En participant à ces ateliers que nous organisons parfois en collaboration avec des professionnelles, elles peuvent se rencontrer et échanger sur leurs doutes et leurs envies. Notre objectif : qu'elles osent se révéler ! Nous avons nommé ce projet Sirius car c’est l'étoile la plus brillante du ciel. Pour nous, les femmes que nous rencontrons sont - telle Sirius -, brillantes mais ne le savent pas toutes encore. Nous aimons leur en faire prendre conscience et améliorer leur confiance via ces ateliers ludiques.

Nous allouons 5% de nos revenus au Projet Sirius pour replacer la confiance en soi au centre et permettre à ces femmes de croire en leurs projets et surtout en elles.

Nous avons déjà organisé plusieurs rencontres et ateliers : atelier de broderie, atelier autour de l'entrepreneuriat et la confiance en soi, atelier pour se créer un réseau via des jeux et activités ludiques... Et nous avons de nombreuses idées pour la suite : atelier pour réparer ses vêtements, d'autres ateliers sur l'entrepreneuriat des femmes...

 

 

Est ce que tu peux nous parler de tes engagements écologiques, qd/comment tu as commencé à t’engager ?

J’ai commencé à m’engager à Berlin avec le tri des déchets. C’est bien plus développé et suivi qu’en France et de manière générale, les mentalités sont plus tournées vers les questions environnementales, avec une grande partie de la population végétarienne ou vegan.


J’ai aussi commencé à ce moment-là à développer un esprit critique sur les grandes marques de fast fashion et j’ai réalisé que l’on pouvait tout à fait constituer une garde-robe complète et de grande qualité en achetant uniquement éco-responsable, en préservant l’environnement et les hommes et femmes qui produisent ces vêtements.

Je suis également végétarienne depuis plus d’un an et demi et je veille à choisir des options plus écologiques pour me déplacer (je ne prends plus l’avion).

Je suis aussi devenue animatrice de la Fresque du Climat, début 2022, dans mon ancienne école de commerce auprès d’étudiant/es. Il s’agit d’ateliers ludiques pour éveiller les consciences aux enjeux écologiques et aux actions à entreprendre. J’essaie de transmettre un maximum sur le sujet de l’écologie.

 

Comment gères-tu ton quotidien d’entrepreneure ? Comment gères tu vie perso/vie pro maintenant que Cédric (le mari de Sarah) est impliqué dans Sélène ?

Au quotidien, il y a mille journées en une. Il y a Sélène bien sûr mais mon activité de coach d’entrepreneur/es en parallèle. Je viens également de rejoindre un réseau d’entrepreneuses à Aix-en-Provence.

Pour Sélène j’ai plusieurs casquettes : la gestion du marketing et de la communication - avec bien sûr notre alternante et notre stagiaire - mais également la gestion des ressources humaines, de la stratégie avec Cédric, de l’accueil et des relations avec nos créatrices partenaires. Je réponds aussi à des interviews comme la tienne, à des podcasts… Les journées sont denses et j’adore cela !

Cette année 2022 est également très riche sur un plan personnel car nous attendons un bébé pour le mois d’août donc je suis désormais dans mon troisième trimestre et pour les mamans ou futures mamans, pas de surprise : entre les rendez-vous à la maternité et la préparation de l’arrivée de notre bébé, les journées sont également très denses après le boulot.

Mais heureusement je suis très épanouie et heureuse ! Cédric est très présent : il a rejoint Sélène en janvier et développe de nombreux projets. Et à la maison, c’est un futur papa très impliqué qui vient à tous les rendez-vous avec moi, se renseigne pour toutes les démarches administratives, les achats… C’est normal que la charge soit répartie mais encore bien trop rare !

 

Qu’est-ce qui est/ a été le plus gratifiant pour toi depuis la création de Sélène ? Des projets à nous partager ?

Les retours positifs de clientes ou de créatrices partenaires. C’est dur de se sentir légitime lorsque l’on entreprend, notamment en tant que femme alors avoir des retours bienveillants, c’est un bonheur. Environ 6 mois après notre lancement, les créatrices ont commencé à nous contacter directement pour rejoindre notre site : une belle fierté !

Pour les futurs projets : nous aimerions continuer à proposer des box éthiques pour faire découvrir différentes marques de notre site mais cela n’est pas encore simple de trouver ce qui plaît vraiment. On aimerait aussi créer davantage de rencontres pour nos créatrices partenaires pour s’entraider et se soutenir les unes les autres : mettre en place un vrai réseau bienveillant !

 

Les box éthiques de Sélène Provence

 

Un conseil pour les femmes qui pensent à se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Ayez confiance en vous et rejoignez des réseaux féminins ! Ensemble nous serons bien plus fortes. La notion de sororité est essentielle à mes yeux.

Nous mettons en place des événements pour nos créatrices et nos clientes chez Sélène et j’ai de mon côté rejoint le réseau Genuine Women qui vient de se lancer à Aix-en-Provence mais il en existe plein d’autres. On a toutes besoin de modèles inspirants pour avancer.

 

Quel est ton modèle préféré chez Ejwé ?

Le soutien-gorge Flore : si doux et agréable à porter ! Je trouve ça difficile de trouver de la lingerie agréable et qui ne laisse pas de marques rouges sur la peau. Là c'est vraiment le cas et je me sens maintenue et j'aime beaucoup la forme du soutien-gorge. Un sans-faute ! Je supporte de moins en moins les armatures donc c'est parfait.

 

Merci Sarah !

Pour découvrir Sélène Provence :
www.selene-provence.fr
Sur IG : @selene.provence

Photos : Sélène Provence

Plus d'articles

0 commentaires

Laisser un commentaire